MBSR et MBCT en Avignon 2018

Réunion d'information sur les programmes MBSR et MBCT
le vendredi 8 juin 2018 à 18h30.

Pour plus d'informations, prendre contact avec Journées d’Accords par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou bien par téléphone 04 90 60 29 29.

 

La méditation de Pleine Conscience, ou Mindfulness est une manière de se poser dans l’instant en s’entrainant à développer une présence solide et paisible, pour accompagner, pour s’adapter aux événements, aux contraintes et sollicitations, en restant ancré dans ses ressources.
Elle réunit un ensemble de pratiques d’entraînement de l’attention permettant de vivre pleinement et sans jugement le moment présent, « pour augmenter sa capacité à garder l’équilibre même au cœur de la tourmente » Jon Kabat-Zinn, Au cœur de la pleine conscience De Boeck.

Le programme MBSR, qu'est-ce que c'est ?

Le MBSR ( Mindfulness Based on Stress Reduction) est le premier à avoir été modélisé et testé avec succès il y a 40 ans par Jon Kabat-Zinn, chercheur en Biologie Moléculaire et professeur de médecine à l’université du Massachusetts, dans un objectif médical de gestion du stress. Les études scientifiques ont attesté sa validité et son efficacité sur les dimensions physiologiques mais aussi psychologiques (émotions, anxiété, dépression, stress).

 

Le programme MBCT, qu’est-ce que c’est ?

Le MBCT (Mindfulness Based on Cognitive Therapy) repose sur les mêmes exercices corporels et les mêmes objectifs que le MBSR : une éducation de l’esprit, par l’entraînement de l’attention au présent et une déprogrammation de fonctionnements automatiques indésirables : émotions limitantes, douleurs, stress, agitation mentale…
Segal Z., Williams M., Teasdale J, chercheurs en Psychologie Cognitive l’ont enrichi de jeux empruntés aux interventions cognitives et comportementales : La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression, Philippot P. Thérapies Cognitives et Emotions, coordonné par Jean Cottraux.