« La méditation à travers les âges de la vie,
pour accompagner au quotidien et dans les épreuves de la vie »

 

Programme du colloque

 

JEUDI 19 AVRIL 2018

P1030709 2

Soizic Michelot
« Quelle place pour la méditation auprès des adolescents ? »
Éléments théoriques, nombreuses applications pratiques, échanges avec les participants
Déjeuner
Emmanuelle Decker
« Explorer et savourer le grand-âge : la méditation et ses vertus »
Fin de la journée

VENDREDI 20 AVRIL 2018

P1030709 3

Christophe Fauré
« La conscience du temps compté donne du sens à notre vie :
quand la méditation mène à la clarté de l'esprit »

Déjeuner
Reprise
Fin de la journée

 


Coût

270 euros pour un règlement arrivant avant le 19 mars 2018 et 340 euros pour tout règlement postérieur. Attention les inscriptions se font dans l'ordre d'arrivée et sont closes sans préavis.

 

Inscription

 


 

Soizic MichelotSoizic Michelot : Enseignante de Pleine Conscience

Soizic Michelot commence à méditer à l’âge de 20 ans. Elle passe sept ans dans un monastère bouddhiste et trois ans en retraite traditionnelle. Désireuse d’apporter la méditation dans le cadre de la santé et de l’éducation et de faire se rejoindre son métier d’éducatrice spécialisée et son engagement méditatif, elle se forme aux approches laïques de pleine conscience (MBSR – MBCT) auprès de l’équipe de Jon Kabat Zinn au Center For Mindfulness in Medecine, Health Care and Society. Elle est également titulaire du DU de Médecine, Méditation et Neurosciences (Université de Strasbourg). Pour les enfants et les adolescents, Soizic se forme auprès d’Eline Snel.

Après avoir travaillé plusieurs années en institution médico-sociale auprès de populations vulnérables (psychiatrie ado, autismes, aide sociale à l’enfance), elle se consacre aujourd’hui entièrement à l’enseignement de la méditation de pleine conscience pour les adultes et les adolescents, dans le privé et en secteur hospitalier.


Quelle place pour la méditation de pleine conscience auprès des adolescent ?

« L’adolescence est l’âge où chaque individu doit pouvoir se « soucier de lui-même » ou en d’autres termes, développer à son propre égard une connaissance de soi et de ses limites à l’intérieur desquelles la capacité à " prendre soin de soi " est un facteur fondamental de santé, physique et mentale, actuelle et future ». Daniel Marcelli et Alain Braconnier dans Adolescence et psychopathologie (2013 Masson).

Enjeux de performances, questions existentielles, interrogations sur le futur, transformations physiques, feu d’artifice hormonal, pressions internes et externes, réseaux sociaux… Les adolescents évoluent dans un environnement aussi riche que complexe. Dans ce contexte, les capacités attentionnelles et émotionnelles sont bien souvent mises à mal. Tout l’objet des programmes de pleine conscience est là : apprendre aux adolescents à tourner leur regard vers l’intérieur pour développer de précieuses capacités (stabilité attentionnelle, équilibre émotionnel, résilience, qualité de présence et d’écoute, qualités de discernement, d’empathie et de compassion), les dotant ainsi d’un savoir être pour faire face avec souplesse aux évènements de la vie.

Lors de cet atelier d’une demi journée, Soizic Michelot partagera avec les professionnels son expérience de terrain auprès des adolescents et transmettra des outils et techniques qu’elle utilise avec les jeunes.

Afin de bâtir une compréhension qui soit issue directement de l’expérience, Soizic Michelot invitera dans un premier temps les participants à vivre par eux-mêmes les exercices proposés aux adolescents :

  • Réflexions guidées
  • Exercices pratiques (sur la perception, les jugements, les pensées, les émotions, l’écoute)

Lors de la seconde partie de l’atelier, elle témoignera plus formellement de sa pratique :

  • enjeux, défis, difficultés et spécificités liées à cette tranche d’âge
  • apports et bienfaits
  • moyens mis en œuvre pour rendre la pratique de la méditation accessible et attrayante pour les ados
  • Posture de l’intervenant
  • Apports théoriques sur les principes qui sous-tendent la pleine conscience

Méthodes de travail

  • Nombreux exercices, solo ou sous-groupe
  • Eléments théoriques
  • Questions-réponses avec les participants

Bibliographie

Elle participe et prête sa voix à deux ouvrages sur la méditation de pleine conscience pour les enfants, Un Cœur Tranquille et Sage, 2014 et Respirez, la méditation pour les parents et leurs ados, 2015, aux éditions les Arènes.
En 2016, elle coécrit avec Anaël Assier le livre Comment ne pas finir comme tes parents – La méditation pour les 15-25 ans avec un CD d’exercices, publié aux éditions les Arènes.
A paraître Michelot S. et Assier A. Contes de pleine conscience pour les enfants (titre susceptible de modification) aux éditions les Arènes avec un CD d’exercices.

 

 

Retour au programme

 

Emmanuelle DeckerEmmanuelle Decker

Psychologue, Sophrologue, PhD., spécialisée dans la prise en charge des interventions psychologiques utilisant la méditation de pleine conscience (IBPC). Emmanuelle est très inspirée par le travail de Geneviève Manent qui aborde les différents âges de la vie et éveille l'éclosion de la conscience avec beaucoup de créativité.
Sa réflexion se fonde également sur les travaux d'ethnopsychiatrie, le contextualisme fonctionnel et la théorie des systèmes.
Elle est également spécialisée en relaxation enfants & ados, animatrice d'ateliers philo (Parcours SEVE), et participe à des programmes d'enseignement et de recherche. Son doctorat en psychologie cognitive portait sur « La méditation de Pleine Conscience pour la prise en charge de la souffrance émotionnelle associée à la douleur chronique : Adaptation à des patients âgés douloureux chroniques ». (Le 1er article de la thèse est paru dans la revue « Gériatrie Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement »).


Explorer et savourer le grand-âge : la méditation et ses vertus

La croissance et les métamorphoses de la vie nous bouleversent, avec délicatesse ou brutalité, avec plaisir ou effroi. Notre être est tissé par une succession d'échanges et de rencontres (avec les autres, les évènements, nos pensées, nos émotions). Dans ces relations dynamiques avec la vie et les étapes contraintes, avons-nous la possibilité de cultiver un sentiment de création, d'actualisation de notre potentiel présent, quel qu'il soit ?
La méditation peut-elle nous aider à percevoir notre axe fondamental et l'impulsion de notre vitalité dans les discontinuités et les fragilités du grand âge ?

Dans ces métamorphoses, « La vieillesse est une notion approximative », une création culturelle. La notion de temps n'est pas universelle. Dans certaines sociétés, le temps qui passe se transforme en statut « d’expertise en affaires humaines » (Nshimrimina), en qualités et compréhension acquises. Dans notre société, c'est souvent le temps biologique ou le temps de la capacité à Faire qui prévaut sur l'expertise.
Nous accomplissons beaucoup d’efforts pour que les humains puissent vivre plus longtemps, donc vieillir abondamment, mais l'injonction continue est qu' « il faut rester et faire jeune ». Ce qui nous contraint à l'échec, enfermés dans un paradoxe dévalorisant, dans une situation impossible. Comment peut-on faire vieux et garder l'estime de soi ? Être un pair acceptable ?
Notre regard et notre comportement, responsables de l'âgisme interactif, ont un impact sur les conditions sociales et affectives des plus âgés : « Être vieux, c'est sentir un décalage entre la permanence de son être et l'image que l'on donne à voir » (Caradec).

La vieillesse ne se définit souvent que du côté du manque, de la perte, du vide. La méditation peut-elle aider à explorer plutôt les nouveaux rythmes, les nouvelles aspirations, une autre plénitude ? Peut-elle nous permettre de percevoir cette base fondamentale de sécurité au cœur de notre être ?
En effet, les animations et la vie ne peuvent être conçues et pratiquées que comme une suite d'activités pour la rééducation, pour lutter contre l'ennui ou la solitude. « Peut-on avoir des comportements censés si la vie n'a plus de sens ? » (Maisondieu)

L'atelier de 3 heures nous permettra de découvrir les processus thérapeutiques à l'œuvre dans les programmes de méditation de pleine conscience. Nous alternerons exposés théoriques et pratiques illustratives.
Nous pourrons expérimenter, et apprendre à transmettre, comment l'accueil et l'expérience directe des sensations et des émotions aident à faciliter le changement, l'élan et l'aspiration à de nouvelles perspectives. Comment se donner la chance de réintégrer une identité valorisante et âgée.
Nous explorerons comment la pleine présence peut insuffler un sentiment de ressource ou d'épanouissement dans les désorganisations successives, et comment épanouir aussi un lien puissant avec la vie intérieure, cet espace vaste et libre, quel que soit notre corps vieillissant. Car « L'être n'a pas d'âge ; c'est chaque fois que nous oublions notre âge pour aller vers l'essentiel » (G. Manent).

 

 

Retour au programme

 

 

Christophe FauréChristophe Fauré

Psychiatre et psychothérapeute depuis 25 ans, il accompagne les deuils « compliqués » (deuils après suicide, morts brutales d’enfant, homicides, etc.), les séquelles de traumatismes et les crises de « transition de vie ».
Parrain et/ou membre du comité scientifique de plusieurs associations : « Empreintes - Vivre son Deuil Ile de France » : Association d’accompagnement du deuil, « Apprivoiser l’absence » Groupes de parole de parents en deuil, « Phare Enfants-Parents », Accompagnement des parents en deuil après un suicide, « Naitre et Vivre » Accompagnement du deuil périnatal, Membre du Comité consultatif : « Association Journée Nationale des Aidants »
Intervenant auprès d'hôpitaux, superviseur, conférencier…
Auteur d’articles pour des revues (Psychologies Magazine, rubrique Psycho de « l’Express Style » et intervenant pour des télévisions (« Magazine de la Santé » sur France 5, ainsi que « Sagesses Bouddhistes » sur France 5) et ponctuellement, pour des radios (Europe 1, BFM TV, RTL, etc.).


La conscience du temps compté donne du sens à notre vie :
Quand la méditation mène à la clarté de l'esprit

« Le sens d’une vie n’existe pas en soi, mais se construit à chaque instant, avec intelligence et sagesse, pour son propre bienfait et celui des autres »
En s’appuyant sur son expérience des soins palliatifs, sa connaissance de la Psychologie Positive et son parcours spirituel dans un monastère bouddhiste du Sud-Ouest de la France (2 ans de retraite) , Christophe Fauré propose une journée d’exploration et de réflexion sur ce qui donne sens et direction à notre existence.
La mort peut devenir un phare bienveillant qui éclaire notre vie : elle pointe ce qui compte, là où est l’essentiel, aide à exercer notre liberté fondamentale à choisir ce que nous voulons faire de ce temps si court – et donc si précieux – qu’il nous est donné de vivre. La méditation est, entre autres, un puissant moyen d’apporter cette nécessaire clarté qui aide à discerner ce qui est juste et bon pour soi. Elle s’intègre dans une dynamique plus globale incluant toutes les dimensions de notre quotidien (notre corps, notre couple, notre travail, notre relation aux autres… etc). On peut la qualifier de « spirituelle », sans s’enfermer dans un dogme ou dans une tradition spécifique. Les outils de la Psychologie Positive viennent enrichir, étayer et compléter cette dimension.
Cette paix qu’on se donne ainsi à soi-même devient le socle d’une paix qu’on peut, en retour, apprendre à offrir à autrui. Ceci est d’autant plus important et inspirant qu’on est, soi-même, dans une relation d’aide, tant au niveau personnel, avec un proche, qu’au niveau professionnel avec un patient ou une personne qui sollicite un accompagnement.

Méthode de travail :
Un « cocktail » dynamique d’exposés formels, de sessions de questions-réponses, d’échanges en petits groupes, d’exercices de mise en situation, de méditations guidées.

Bibliographie aux éditions Albin Michel

Deuil, maladie grave et fin de vie :
« Vivre le deuil au jour le jour »
« Après le suicide d’un proche – Vivre le deuil et se reconstruire »
« Vivre ensemble la maladie d’un proche – Aider l’autre et s’aider soi même »
« Accompagner un proche en fin de vie »

Vie relationnelle, vie du couple :
« Le couple brisé – De la rupture à la reconstruction de soi »
« Ensemble mais seuls – Apprivoiser le sentiment de solitude dans le couple »
« Est-ce que tu m’aimes encore ? Se reconstruire après une infidélité »
« Comment t’aimer toi et tes enfants – Le défi de la famille recomposée »

Transitions de vie :
« Maintenant ou jamais – La Transition du Milieu de la Vie » Prix FNAC/Psychologies Magazine 2013. Cet ouvrage explore les enjeux de la période charnière des 45/55 ans aux plans physique, psychologique, professionnel, relationnel, spirituel

Prochain livre, sortie fin janvier 2018
« S’aimer enfin ! – Un chemin initiatique pour retrouver l’essentiel » Ce livre est le récit initiatique d’un psychiatre devenu moine, puis psychiatre à nouveau. C’est la première fois que Christophe Fauré révèle son chemin spirituel bouddhiste.Il livre une confession intime, parlant en vérité de sa dépression d’enfant, de ses tourments face à la maladie et à la mort et de cette quête spirituelle qui l’a amené à tout quitter, puis revenir à nouveau dans le monde. Fort de cette expérience hors du commun, il nous en livre les clefs et les enseignements et rejoint le lecteur dans les grandes questions qui l’animent : comment donner du sens à ma vie ? Comment être en harmonie avec moi-même ? Comment installer le spirituel au cœur de mon quotidien ?Plus que tout, il nous invite à un voyage intérieur, une rencontre avec nous même, afin de nous reconnecter à notre essence, en ce lieu intérieur inaccessible aux blessures de l’existence où nous n’avons pas d’autre choix que de nous aimer… enfin ! Editions Albin Michel

Quelques conférences en ligne

Les dimensions du deuil - Conférence intégrale
La compassion au coeur de l'accompagnement des épreuves de la vie
Méditation et thérapie
Les Assises du funéraire 2016
Sagesses bouddhistes 29/01/2017
Est-il normal de ne ressentir aucune émotion à la perte d'un proche ? - Allô Docteurs



 

Retour au programme