Journées d'Accords présente

« Psychologie positive, méditation, altruisme »
Une autre manière de soigner le corps et l'esprit

Lundi 25 et mardi 26 Avril 2016 Avignon Palais des Papes

Les prolongements dans la vie professionnelle, personnelle et sociétale sont nombreux

  • au travail : redonner de l'élan, gérer les émotions nuisibles et le stress, développer l'attention et la concentration, l'écoute, la créativité et la souplesse comportementale. Etre ouvert et savoir coopérer
  • pour soi-même : la pratique de l'observation intérieure et du calme mental permet de réguler les poisons émotionnels, d'améliorer la stabilité de l'attention et le discernement cognitif. Et de développer les états positifs : joie de vivre, intérêt, contentement, altruisme et tout ce qui rend plus heureux
  • dans les relations d'aide, de soin et d'éducation : faciliter, chez ceux qui nous sollicitent, l'apprentissage pour trouver le sens de la sécurité intérieure et produire des émotions utiles pour la santé et le bien-être.

Ces outils s'intègrent dans notre activité professionnelle et dans la vie quotidienne pour cultiver la bonne santé mentale et émotionnelle, contribuer à une société plus harmonieuse et à un monde meilleur.

 

 

Programme du colloque

 

LUNDI 25 AVRIL 2016

 9h / 12h30

Jean Gérard Bloch : Santé mentale, méditation et neurosciences : quels apports pour soigner autrement ?
Exposé et exercices, questions réponses avec les participants.

14h / 17h30

Fabrice Berna : la psychologie positive, troisième vague des thérapies cognitives et comportementales. (Programme encore sous réserves)

MARDI 26 AVRIL 2016
Une exceptionnelle journée avec Matthieu Ricard !
Matthieu Ricard

 9h / 12h

Matthieu Ricard : Oser l'altruisme. Conférence et échanges avec les participants.

14h30 / 17h30

Table ronde autour de Matthieu Ricard, avec les intervenants du lundi : La méditation aujourd'hui ? Perspectives et enjeux de société.

 


 

Coût

270 euros pour un règlement arrivant avant le 25 mars 2016 et 340 euros pour tout règlement postérieur. Attention les inscriptions se font dans l'ordre d'arrivée et sont closes sans préavis.

 

 

 

 


 

 

Jean Gerard BlochJean Gérard Bloch
Santé mentale, méditation et neurosciences : quels apports pour soigner autrement ?

Rhumatologue, enseignant MBSR certifié par le Center For Mindfulness de la Faculté de Médecine de l'Université du Massachusetts à Boston USA.
Initiateur et responsable avec le Pr Gilles Bertschy depuis 2012 du Diplôme Universitaire « Médecine, méditation et neurosciences » destiné à permettre aux professionnels de santé, médecins, psychologues et chercheurs en neurosciences de faire l'expérience approfondie de la méditation et de découvrir ses fondements épistémologiques, philosophiques et scientifiques.
Il a créé en 2015 un module de méditation (24h de pratique et de cours) pour les étudiants de 3e et 4e année en Faculté de Médecine de Strasbourg.
Il s'attache à promouvoir une approche de médecine intégrative du corps-esprit avec une validation scientifique, et à susciter des recherches de biologistes et de cliniciens en lien avec la méditation.

Exposé théorique

 Le champ de connaissances anciennes de la méditation

La méditation permet, grâce à nos capacités naturelles, d'aborder notre existence de façon plus harmonieuse. C'est un domaine qui s'inscrit dans un vaste champ de connaissances anciennes. Il existe de nombreuses pratiques de méditation dont fait partie la méditation de la pleine conscience.

La pleine conscience

La pleine conscience (mindfulness en anglais) est une des composantes du fonctionnement de l'esprit. Elle émerge naturellement lorsque nous portons notre attention sur ce que nous vivons dans le moment présent, de façon intentionnelle et sans jugement, maintenue instant après instant.
Si l'idée est simple, sa mise en oeuvre est complexe et réclame apprentissage et entraînement. En effet, le fonctionnement habituel de notre esprit est de vagabonder, de ressasser le passé ou d'anticiper un avenir tel qu'on voudrait le contrôler. La pleine conscience permet, elle, d'atténuer ces pensées parasites, de stabiliser l'esprit et le corps, et d'être pleinement disponible dans l'instant. Nous sommes alors dans une présence attentive consciente et sage à nos expériences vécues, qu'elles soient agréables, désagréables ou neutres. Nous sommes ainsi moins victimes de nos conditionnements habituels générateurs de mal-être, de souffrance et de stress et pouvons, ensuite, grâce à cet apprentissage, nous entraîner de façon autonome au mieux-être tout au long de notre vie.

Les interventions basées sur la pleine conscience

Cette approche, ancrée dans les traditions anciennes du bouddhisme et du yoga, a été redéployée depuis trente ans par Jon Kabat Zinn, Professeur de biologie moléculaire à l'Université de Massachusetts. En combinant ces sagesses et connaissances anciennes à la médecine, la psychologie et aux sciences modernes, il a créé un programme de gestion du stress basé sur la pleine conscience (MBSR. Mindfullness Based Stress Reduction Program). Initialement développée en milieu hospitalier pour atténuer le stress lié à la chronicité de la maladie ou de la douleur, cette approche s'est ensuite étendue à toutes les composantes de la société confrontées au stress : écoles, entreprises, quartiers difficiles, sportifs de haut niveau, milieux politiques...
D'autres interventions basées sur la pleine conscience MBI se sont développées à partir de ce programme comme le programme MBCT Mindfulness Cognitive Therapy spécialisé dans le traitement des rechutes dépressives et commençant à s'appliquer à d'autres pathologies psychiatriques. Des protocoles avec des approches basées sur la compassion se développent aussi.

Travaux scientifiques

Des travaux scientifiques étudient et montrent aujourd'hui les effets de la méditation dans les domaines de la clinique, de la biologie, de l'imagerie cérébrale, de l'épigénétique.

Atelier pratique

Pratiques de Méditations :

  • S'accueillir
  • Centre de paix
  • Présence à soi et à l'autre
  • Bienveillance

Échanges en petits groupes et en grand groupe sur chaque pratique

Liens

Institut Français Pleine Conscience Mindfulness

Association pour le développement de la Pleine conscience

 

 

Retour au programme

 

 

 

Fabrice BernaFabrice Berna
La psychologie positive, troisième vague des thérapies cognitives et comportementales

 

Psychiatre (Praticien Hospitalier) au CHRU de Strasbourg et chercheur en sciences cognitives à l'INSERM U-1114, il a exploré dans sa thèse de science en 2010 la façon dont les événements de notre passé influencent la perception que nous avons de nous-mêmes, c'est-à-dire les liens entre notre mémoire autobiographique et notre identité personnelle.

Il pratique la méditation depuis une quinzaine d'années et s'est formé à plusieurs approches de psychothérapies complémentaires. Il donne des cours sur la place de la méditation par rapport aux thérapies psychologiques et psycho-corporelles, dans le cadre du DU « Médecine, Méditation et Neurosciences ».

Exposé théorique

Méditation de la pleine conscience et psychologie positive : une nouvelle façon de penser la psychothérapie ?

L'objectif de cette intervention sera de replacer les approches dites de la troisième vague et de la psychologie positive dans le champ plus large des psychothérapies. En partant des fondements historiques et conceptuels de ces approches, nous examinerons plus en détails en quoi leur apport s'inscrit à la fois dans une continuité et en rupture avec les approches de psychothérapies plus classiquement utilisées en France.

Atelier pratique

Exercices en petits groupes :

  • méditation et relation au patient,
  • quelle est la qualité de l'espace entre moi et mon patient
  • quel regard je porte sur mon patient
  • l'exercice de la gratitude

 

 

Retour au programme

 

 

 

Matthieu RicardMatthieu Ricard
Oser l'altruisme

 

Un passeur entre deux mondes. De l'Institut Pasteur à la vie sur le Toit du Monde, des sciences contemplatives millénaires aux neurosciences, homme d'action autant que sage, Matthieu Ricard -formidable source d'énergie positive- nous transmet aujourd'hui un message de haute importance.

Né en 1946, il voyage en Inde en 1967, il y rencontre des maîtres spirituels tibétains.
Après avoir soutenu sa thèse en Génétique Cellulaire sous la direction du Pr. François Jacob, il décide de s'établir dans l'Himalaya où il devient moine et où il vit depuis près de quarante ans, étudiant et pratiquant le bouddhisme. En 1989 il devient l'interprète français du dalaï-lama. ll réside au monastère de Shéchèn au Népal

La contribution scientifique
Depuis 2000 sous l'égide de l'Institut Mind and Life, avec l'Institut Max-Planck de Leipzig, il collabore à plusieurs programmes de recherches en neurosciences dans les Universités américaines et européennes. Il est le cosignataire de plusieurs publications scientifiques. Plusieurs centaines de recherches sur l'entraînement de l'esprit et la méditation témoignent grâce à ces recherches de notre plasticité neuronale, de la possibilité de changements fonctionnels et structurels de notre cerveau. Ces recherches attestent des bienfaits de ces entrainements sur la réduction de la souffrance intérieure.

Karuna-ShechenL'engagement humanitaire
Matthieu Ricard vit actuellement au monastère de Shechen
au Népal et consacre la totalité de ses droits d'auteurs ainsi que les bénéfices de ses conférences et de la vente de ses photos à l'Association humanitaire qu'il a créée Karuna-Shechen.
Fondée sur la vision de « compassion en action », cette association a développé plus de 130 projets éducatifs, médicaux, et sociaux dans la région himalayenne, au Népal, en Inde et au Tibet, au bénéfice des populations les plus déshéritées.
Journées d'Accords s'est engagé à organiser cette journée avec Matthieu Ricard au profit de cette association.

Le Blog de Matthieu Ricard

 

 

 

Retour au programme